Immobilier : Locataire vs propriétaire, que choisir pour sa résidence principale ?

Entre louer ou acheter sa résidence principale, le choix peut être compliqué. Achylles pèse le pour et le contre et vous aide à faire le bon choix.

Devenir propriétaire de sa résidence principale ou rester locataire ? Ce débat interviendra sûrement au cours de votre vie. Il intervient probablement tout de suite puisque vous êtes en train de lire cet article. Et c’est une très bonne idée ! Achylles met en lumière, pour vous, les pour et les contres de la location et de l’achat et vous file quelques conseils pour faire votre choix. 


La location : bon ou mauvais plan ? 


Être locataire est souvent perçu comme une perte d’argent. En effet, débourser un loyer tous les mois sans acquérir le bien peut donner une impression de manque à gagner.  L’achat semble parfois plus rentable, mais ce n’est pas aussi simple. De nombreux critères entrent en jeu.  


Ce qu’il faut débourser pour une location


Si vous voulez être locataire, certains coûts sont à prévoir. Parmi eux, on retrouve : 

  • Frais d'agence (utilisez le simulateur du gouvernement pour les estimer)
  • dépôt de garantie (1 mois de loyer hors charges. La somme reste bloquée tout au long de votre location)
  • Taxe d'habitation
  • Assurance habitation
  • Autres frais (place de parking)

Néanmoins ils restent moins conséquents que les coûts qu’engendre un achat. Et être locataire vous permet d’épargner afin de constituer votre apport pour un achat futur. 

En effet, lorsque vous êtes propriétaire, vous remboursez votre crédit et investissez donc dans votre propre bien. Mais en location, vous pouvez investir cet argent sur différents produits financiers qui vont permettrons de le faire fructifier. 


La rentabilité locative 


Certes, vous accumulez une épargne, mais il faut tout de même vérifier la rentabilité de votre location. En effet, avant de vous lancer, penchez-vous sur la rentabilité locative du bien : il s’agit de comparer le loyer annuel et le prix d’achat du bien. Cela dépend du coût de votre prêt. Si le taux est bas (moins de 2 %), il vaut mieux contracter un crédit plutôt que de payer 5 % du prix de bien en loyers tous les ans. L’achat sera alors plus rentable que la location. 

Seulement, d’autres critères entrent en compte. Si vous n’avez pas d’apport, vous n’avez pas de prêt. Et sans prêt, vous n’aurez probablement pas de quoi acheter un bien. C’est pour cette raison qu’on a plus tendance à être locataire lorsqu’on est jeune. Il faut le temps pour se constituer une épargne qui nous servira d’apport, et celle-ci est plus facilement constituable lorsque vous êtes locataire. 


La location pour un certain mode de vie 


Par ailleurs, être locataire peut paraître plus simple lorsqu’on est encore jeune, actif et sans famille. En effet, l’avantage est que vous pouvez déménager quand bon vous semble. Cela engendre peu de frais et prend peu de temps : seul le préavis allant de 1 à 3 mois est à respecter. Vous n’avez pas à vous soucier de la revente de votre bien ou du remboursement du crédit et des intérêts. On vous propose un poste au Cambodge ? Pas de soucis vous pouvez partir de suite !

Toutefois, lorsqu’on est locataire, on ne se sent pas véritablement chez soi. On ne peut pas réaliser les travaux que l’on veut et mettre son cocon à sa sauce. De plus, sur le long terme, la location peut ne plus vous convenir : une famille qui s’agrandit, besoin de plus d’espace… Et plus d’espace signifie des prix plus élevés. La location peut alors s’avérer beaucoup moins rentable, voire impossible lorsque les propriétaires demandent des salaires qui équivalent en moyenne à 2,5 fois le loyer mensuel. Et très vite, on se retrouve à checker les petites annonces pour une grande maison avec un jardin pour la toute nouvelle balançoire… 


Devenir propriétaire : la nouvelle tendance


Les Français semblent de plus en plus favoriser l’achat immobilier en France. La moitié d’entre eux pense qu’il s’agit du bon moment pour devenir propriétaire avec les taux bas en vigueur. Mais l’achat immobilier représente un véritable coût et n’est pas forcément l’idéal pour tout le monde… 


Ce qu’il faut débourser pour un achat


On ne veut pas vous faire peur, mais si vous souhaitez être propriétaire, de nombreuses dépenses sont à prévoir, principalement au moment de l’achat du bien :

  • Votre apport personnel
  • Frais de notaire
  • Frais liés à la banque tel que l'assurance emprunteur
  • Frais d'agence
  • Taxe foncière, taxe d'habitation
  • Travaux et entretien
  • Charges de copropriété
  • Mensualités de remboursement du bien
  • Assurance du bien


Être propriétaire : ce que ça vous rapporte 


L’avantage est que, passée la phase d’acquisition, vous pourrez commencer à constituer votre patrimoine. En effet, contrairement à un loyer, vos mensualités de remboursement du prêt sont, en quelques sortes, un investissement dans votre propre bien. Une fois que vous aurez fini de rembourser votre prêt, le bien sera définitivement à vous. Il s’agit d’un patrimoine que vous pourrez transmettre en héritage ou revendre. Si le prix de l’immobilier augmente, et que vous avez bien entretenu votre bien au fil des années, vous pourrez en dégager une plus-value. Pour info, hormis à Paris, Bordeaux et Lyon, il faut 1 an et 9 mois pour rentabiliser un bien de 70 m2 dans les 36 plus grandes villes de France (selon une étude MeilleurTaux.com). 

De plus, cette épargne est plus facilement constituable car vous êtes contraint de rembourser votre prêt et donc de vous constituer un patrimoine, contrairement à la location où vos loyers ne constituent pas un investissement qui vous revient. 

Pensez à favoriser les secteurs géographiques où les prix sont encore bas. Ils ne pourront qu’augmenter et votre bien prendra de la valeur au fil des années. 

Trouver un financement pour son achat


Devenir propriétaire peut donc être très tentant. Encore faut-il réussir à obtenir un emprunt. La difficulté ou non à trouver un financement dépendra de votre profil. Si vous êtes en CDI, que vous avez un conjoint, lui aussi en CDI, et qu’en plus vous avez un statut de cadre, ne vous inquiétez pas, les banques vont accueilleront les bras ouverts. Par contre, si vous avez un profil hors-CDI par exemple, la tâche risque d’être plus compliquée. N’hésitez pas à faire appel à Achylles pour vous aider dans votre recherche. Vous serez mis en relation avec un courtier adapté à votre profil qui vous obtiendra un prêt au meilleur taux !


Un engagement sur long terme 


Lorsque vous acheter un nouveau bien, vous vous engagez sur le long terme. En effet, le processus d’achat est long, compliqué et coûteux. Ce n’est pas quelque chose qu’on a envie de refaire tous les ans. Il faut donc avoir en tête que votre bien sera votre résidence pour un bout de temps. Vous devez pouvoir vous y projeter. Ce bien doit réunir le plus de critères possibles pour que vous vous y sentiez bien. Il est question de rentabiliser son investissement, et ça ne se fait pas au bout de 3 mois. 

Pour effectuer un achat, il faut une certaine maturité. Il est plus sage d’être sûre de vouloir passer plusieurs années au même endroit et d’avoir un emploi stable qui ne nécessitera pas de devoir déménager à l’autre bout de la France dans 6 mois. 

En bref 


Si vous voulez devenir propriétaire, il est plus judicieux : 

  • D’attendre d’avoir une épargne pour votre apport personnel
  • D’attendre d’être sûre de vouloir s’installer longtemps au même endroit : restez locataire si vous avez besoin de bouger. 
  • D’avoir un emploi stable. Il sera d’ailleurs plus facile de trouver votre financement ainsi. Achylles reste tout de même à votre disposition pour faciliter ce processus, posez-nous vos questions !

Le choix entre la location ou l’achat dépend de certains critères et notamment : 

  • De la ville où vous souhaitez vivre. Par exemple, acheter à Paris sera plus compliqué du fait du prix du mètre carré. 
  • De la rentabilité locative 
  • Des différents coûts qui entrent en jeu.