Crédit Immobilier : Emprunter après 65 ans, c’est possible !

Emprunter à plus de 65 ans est tout à fait possible, et on vous explique comment !

Ah, enfin la retraite ! Vous aimeriez partir au soleil dans une toute nouvelle maison, mais emprunter en tant que senior vous semble impossible. En effet, pour les banques, la fin de remboursement d’un prêt arrive idéalement vers 80 ans. Compliqué de répondre à ce critère lorsque vous avez plus de 65 ans. Mais croyez-le ou non, ce n’est pas impossible ! 

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir contracter un prêt arrivé à la retraite. Et si les banques sont de plus en plus ouvertes aux profils seniors, le plus compliqué est de faire passer le prêt au niveau des assurances dont les garanties se terminent souvent vers 75 ans. 

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, voici comment emprunter lorsque vous avez plus de 65 ans

 

Pourquoi vous faites peur aux banques ? 

 

Lorsque vous arrivez à la retraite, les banques considèrent que vos capacités de remboursement diminuent du fait d’une baisse de vos revenus. Elles ont alors peur que vous ne puissiez pas rembourser votre emprunt. De plus, la peur d’éventuels problèmes de santé liés à l’âge font que le taux de l’assurance est très élevé. 

 

Si on ajoute à cela tous les autres frais qui entrent en jeu lors d’un achat, le coût total du crédit peut alors dépasser le taux d’usure. Ce dernier représente la limite à ne pas dépasser par la banque si elle veut prêter. En effet, au-delà de ce taux, les banques n’ont pas le droit de vous faire un emprunt. 

 

Mais sachez que les mentalités changent et que les banques sont de plus en plus intéressées par les séniors. En effet, pour ces dernières, les personnes âgées sont des personnes économes, qui tiennent bien leurs comptes et qui possèdent un bon apport personnel et différents produits d’épargne. De plus, la pension de retraite est vue comme une source de revenu stable, ce qui rassure les banques. 

 

Comment emprunter ? 


Diminuer le coût du crédit 

 

  • Pour diminuer le coût de votre crédit, il est indispensable d’utiliser la loi Lagarde qui vous permet de faire appel à une autre assurance que celle proposée par votre banque. En passant par une assurance individuelle, vous pourrez faire jouer la concurrence et obtenir un taux plus bas

Vous pouvez même réduire votre assurance à la seule garantie décès car, arrivé à la retraite, les risques d’incapacité de travailler ou de perdre son emploi n’existent pas. 

 

  • Payez moins d’intérêts en réduisant la durée de votre emprunt. En effet, plus vous remboursez votre emprunt rapidement, moins vous payez d’intérêts. L’idéal serait d’emprunter sur 10 à 15 ans

 

  • Dépassez les 10% d’apport personnel : si vous en avez les moyens, n’hésitez pas à aller au-delà des 10% d’apport demandés par la banque. L’idéal serait un apport de 30%

 

=> Contrairement aux idées reçues, votre âge n’aura aucun impact sur le taux de votre emprunt. Seule l’assurance prendra en compte votre âge. 

 

Choisir la bonne assurance 

 

En tant que senior, vous ne pouvez pas vous contenter de n’importe quelle assurance, ou même de l’assurance proposée par votre banque. En effet, vous devez rechercher la meilleure assurance pour votre profil. Mais sachez que, de nos jours, les assurances sont beaucoup plus souples que vous ne le pensez. 

 

Selon les assurances, les âges limites diffèrent. Deux limites sont à prendre en compte : 

 

  • L’âge limite de souscription : s’il s’agit de 65 ans, cela veut dire que vous ne pourrez pas souscrire à cette assurance à 66 ans. 
  • L’âge limite de cessation des garanties : si elle est de 70 ans, vous ne serez plus sous garantie à 71 ans. 

 

Il est donc important de choisir votre assurance en fonction de l’âge à laquelle vous comptez réaliser votre emprunt, et en fonction de la durée de ce dernier. 

 

Utiliser votre assurance vie

 

Sachez que votre assurance-vie peut vous permettre d’obtenir votre prêt. En effet, vous avez la possibilité de garantir votre emprunt par le nantissement de votre contrat d’assurance-vie. Le but est de mettre en gage votre assurance dans le cas où vous ne seriez pas en mesure de rembourser votre prêt. 

 

Faites appel à un ami

 

Une autre solution consiste à faire appel à un garant qui soutiendra votre demande de prêt. Celui-ci s’engage à rembourser votre emprunt dans le cas où vous seriez dans l’incapacité de le faire. 

 

Mettre en valeur votre dossier 

 

Pour mettre en valeur votre dossier auprès des banques, mieux vaut faire appel à un professionnel : le courtier. Il est l’homme de la situation ! Ce dernier sera en mesure de présenter votre dossier de la bonne manière et aux bonnes banques. Encore faut-il que celui-ci soit adapté à votre profil. 

 

Pour trouver un courtier qui vous correspond, faites appel à Achylles. Nous vous mettons gratuitement en relation avec un courtier sélectionné pour vous qui saura vous décrocher un prêt. 


=> Vous souhaitez en savoir plus sur les courtiers ? Découvrez notre article : Tout ce qu’il faut savoir sur les courtiers.


D’autres formes de prêt immobilier 

 

Si l’assurance est un point qui vous pose problème, sachez qu’il existe d’autres formes d’emprunts immobiliers spécifiques aux plus de 65 ans et qui évitent d’avoir recours à une assurance emprunteur. 

 

Le prêt viager hypothécaire

 

Le prêt viager consiste à recevoir une rente de la banque pour le reste de votre vie. En contrepartie, cette dernière vend le bien à votre décès

C’est une solution intéressante car vous n’avez pas à être assuré ou à assurer votre prêt. 

Cependant, cette solution convient aux emprunteurs ne souhaitant pas léguer d’héritage, car le bien revient à la banque à votre décès. Vos enfants n’auront donc aucun droit dessus.

 

Le prêt hypothécaire cautionné

 

Ici, le remboursement de l’emprunt se fait mensuellement, comme pour un emprunt classique. À votre décès, la banque vend le bien pour récupérer le capital qui n’a pas encore été remboursé. 


Et contrairement au prêt viager, vos héritiers peuvent toucher la différence entre le prix de vente et le montant de l’emprunt restant dû. Ils ont aussi la possibilité de rembourser à la banque le capital restant dû afin de conserver le bien. 


Là encore, vous n’avez besoin d’aucune assurance. Toutefois, le prêt ne peut pas dépasser 70% de la valeur du bien hypothéqué, et il est en moyenne 0,5% plus cher

 

En bref : 

Il est tout à fait possible d’emprunter lorsqu’on a plus de 65 ans : 


  • Diminuez le coût de votre crédit en faisant appel à une assurance individuelle. Réduisez au minimum la durée de votre prêt et augmentez au maximum votre apport
  • Faites attention aux différents âges limites lors de la souscription à votre assurance. 
  • Utilisez votre assurance vie pour garantir votre emprunt. 
  • Faites appel à un garant pour soutenir votre demande. 
  • Si l’assurance pose problème, pensez à d’autres formes d’emprunt tel que le prêt viager hypothécaire ou le prêt hypothécaire cautionné