Crédit Immobilier : Comment emprunter quand on est non-résident français

‍Découvrez tout ce qu’il y a à savoir pour emprunter en tant que non-résident français.

Emprunter en France lorsqu’on vit à l’étranger peut sembler insurmontable. Il est vrai que la procédure est plus complexe que pour un emprunt classique, mais sachez ce n’est pas impossible. Il faut bien sûr respecter certaines conditions, mais pas d’inquiétude. On vous explique tout ce que vous devez savoir pour emprunter en France en tant que non-résident français !

Pourquoi vous n’êtes pas le chouchou des banques ?

Votre dossier est plus risqué

Les banques ne voient pas d’un bon œil les dossiers des non-résidents français. En effet, ne résidant pas en France, vous n’êtes pas disponible à tout moment. Avec le décalage horaire et la distance, il devient compliqué de vous joindre. Et en cas de non-solvabilité, les banques craignent de ne pas pouvoir régler la situation facilement.

De même, il sera compliqué pour vous de contacter votre banque aux horaires d’ouverture, et tout se fait à distance.


Vous vivez dans un pays à risque

Si vous habitez dans un pays membre de l’union européenne, vous n’aurez pas de mal à trouver un emprunt. Par contre, habiter dans certains pays peut vous empêcher d’obtenir votre prêt.

En effet, si vous habitez dans un pays qui connaît une crise géopolitique actuellement il se peut qu’il soit exclu par les banques. Vous ne pourrez donc pas contracter de prêt. Vérifiez donc bien la situation de votre pays et si vous êtes éligible à un emprunt français.

Votre contrat de travail est différent

La banque aura plus ou moins de mal à contrôler votre dossier en fonction du type de contrat de travail que vous possédez.

Les banques favorisent toujours les contrats de travail d’expatriés plutôt que les contrats locaux. Si vous possédez un contrat local, la banque sera plus regardante sur votre entreprise au niveau de sa situation économique.

Par ailleurs, sachez que certaines informations peuvent ne pas figurer sur les fiches de paies étrangères. Pour pallier à ce risque, la banque peut pondérer les revenus et majorer le taux d’intérêt, ce qui ne joue pas en votre faveur.

Votre dossier est plus compliqué à monter

Lorsque vous n’êtes pas résident français, les documents à fournir à la banque pour monter votre dossier ne sont pas tout à fait les mêmes que pour un dossier classique, mais la différence n’est pas énorme. Ce qui diffère vraiment est la complexité de votre dossier pour les banques.

Si vous habitez dans un pays où les impôts sont prélevés à la source, vous devez fournir le « Tax Return ». Si vous habitez dans un pays où il n’y a pas d’impôt sur le revenu comme à Dubaï, votre banque fera une demande de « Legal Opinion » à un avocat pour simuler votre impôt.

Notez que tous vos documents devront être traduits en anglais, et parfois même en français. Si vous souhaitez que la banque prenne en charge la recherche d’un traducteur pour traduire vos documents, vous devrez régler des frais supplémentaires.

Si vous ne savez pas comment monter votre dossier et à mettre en avant vos différents atouts, sachez qu’Achylles propose un service de coaching. Un conseiller spécialisé pourra vous aider à constituer votre dossier afin d’augmenter vos chances d’obtenir votre prêt !

=> Faire une demande de coaching

Choisir la bonne banque

Avant de vous lancer dans votre recherche d’emprunt, renseignez-vous sur les différentes banques et celles susceptibles de prêter aux français non-résidents.

En effet, toutes les banques ne prêtent pas à ce type de profil.


Évitez les banques en ligne comme Boursorama. Parmi les banques classiques, sachez que le Crédit Mutuel et la Société Général n’acceptent pas les non-résidents. Favorisez la Caisse d’Épargne ou encore le Crédit Agricole.

Sachez que vous pouvez faire appel à un courtier pour trouver votre emprunt, même depuis l’étranger ! Achylles vous propose une mise en relation gratuite avec un courtier adapté à votre profil. Celui-ci saura quelle banque démarcher et comment mettre en valeur votre dossier pour obtenir votre emprunt au meilleur taux et le plus rapidement possible !

=> Faire une demande de mise en relation

Les conditions de prêt

Attendez-vous à faire face à des conditions de prêt peu avantageuses. Souvent, l’emprunt n’est pas rentable. Et c’est la raison pour laquelle les banques vous demanderont d’apporter une garantie tel qu’un compte épargne ou la domiciliation de revenus.

Un taux d’endettement et un apport élevés

Concernant le taux d’endettement, vous serez dans l’obligation de respecter le seuil de 33% même si vos revenus vous permettraient d’obtenir un seuil plus élevé. Pour calculer votre taux d’endettement, vous devez faire la somme de vos charges plus vos mensualités de prêt et divisé le tout par vos revenus.

D’autre part, comme pour tout emprunt immobilier, la banque vous demandera un apport personnel. Cet apport est constitué de l’argent que vous pouvez investir dans votre projet (compte épargne, assurance vie…). Si en règle générale l’apport demandé est de 10% pour un achat dans le neuf et de 5% pour un achat dans l’ancien, en tant que non-résident français la banque vous demandera un apport de 30% minimum.

Concrètement, cela signifie que pour un bien de 220 000, votre apport devra être de 66 000 euros contre 22 000 euros pour un résident français.

Une garantie spéciale

Enfin, la banque vous demandera une garantie comme pour tout emprunt. Cette garantie permet de rembourser votre emprunt dans le cas où vous ne seriez plus en mesure de le faire.


En tant que non-résident, vous devrez souscrire à une de ces garanties réelles :

  • L’inscription de privilège prêteur de deniers qui permet à la banque de vendre votre bien aux enchères en cas de défaut de remboursement. Cette garantie n’est valable que sur des biens anciens.
  • L’hypothèque qui, elle, est valable sur les biens neufs. Cependant, cette garantie est plus coûteuse.

En bref :

  • Obtenir un prêt en tant que non résident français est assez compliqué car vous n’êtes pas bien reçu par les banques (dossier compliqué et risqué, pays à risque, situation fiscale différente…).
  • Faites appel à notre service de coaching pour vous aider à monter votre dossier.
  • Le taux d’endettement et votre apport personnel seront plus élevés du fait de votre profil risqué. Comptez 33% de taux d’endettement et 30% d’apport.
  • Vous devrez souscrire à une garantie réelle de type hypothèque.
  • Faites appel à Achylles pour vous mettre en relation gratuitement avec un courtier spécialisé qui se chargera de trouver votre emprunt et vous accompagnera dans toutes vos démarches.